Recensione a G. Henrot, Henry Bauchau poète. Le vertige du seuil