Le Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer, publié en 2001 par le Conseil de l’Europe, après dix ans de travaux de recherche, est un instrument pratique qui permet d’établir clairement les objectifs à atteindre lors de l’apprentissage et de l’enseignement d’une langue. Suite au déferlement de nouveaux cursus d’études dans les Universités italiennes et étrangères, le CECR a-t-il pris en compte le changement des compétences sollicitées aujourd’hui pour le spécialiste d’une langue étrangère ? Quel est l’apport du CECR pour l’apprentissage du français comme langue de communication professionnelle ? Le Cadre ne traite pas explicitement de la langue de spécialité, mais, comme l’a observé Michel Petit dans son étude déjà citée, il est possible de retrouver dans son texte, et, notamment, dans les nombreux tableaux de descripteurs qu’il propose, une conception implicite de la langue de spécialité. En fait, la langue de spécialité ne s’y définit pas par ses caractéristiques terminologiques et linguistico-stylistiques, selon son acception plus courante et générale – « un sous-système linguistique tel qu’il rassemble les spécificités linguistiques d’un domaine particulier » –, mais « par les conditions de son utilisation prévue, d’où découlent les conditions de son enseignement ». Dans quelle mesure les descripteurs proposés par le Cadre répondent en pratique aux besoins réels des acteurs concernés par l’enseignement/ apprentissage d’une langue étrangère dans un domaine spécialisé? Nous allons répondre à cette question à partir de l’observation des différents descripteurs du Cadre, en suivant la progression du niveau intermédiaire (B1) au niveau avancé (C2).

Le français langue de communication professionnelle d'entreprise : l'apport du CERC (Cadre Européen Commun de Référence pour les langues)

ZOTTI, VALERIA
2008

Abstract

Le Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer, publié en 2001 par le Conseil de l’Europe, après dix ans de travaux de recherche, est un instrument pratique qui permet d’établir clairement les objectifs à atteindre lors de l’apprentissage et de l’enseignement d’une langue. Suite au déferlement de nouveaux cursus d’études dans les Universités italiennes et étrangères, le CECR a-t-il pris en compte le changement des compétences sollicitées aujourd’hui pour le spécialiste d’une langue étrangère ? Quel est l’apport du CECR pour l’apprentissage du français comme langue de communication professionnelle ? Le Cadre ne traite pas explicitement de la langue de spécialité, mais, comme l’a observé Michel Petit dans son étude déjà citée, il est possible de retrouver dans son texte, et, notamment, dans les nombreux tableaux de descripteurs qu’il propose, une conception implicite de la langue de spécialité. En fait, la langue de spécialité ne s’y définit pas par ses caractéristiques terminologiques et linguistico-stylistiques, selon son acception plus courante et générale – « un sous-système linguistique tel qu’il rassemble les spécificités linguistiques d’un domaine particulier » –, mais « par les conditions de son utilisation prévue, d’où découlent les conditions de son enseignement ». Dans quelle mesure les descripteurs proposés par le Cadre répondent en pratique aux besoins réels des acteurs concernés par l’enseignement/ apprentissage d’une langue étrangère dans un domaine spécialisé? Nous allons répondre à cette question à partir de l’observation des différents descripteurs du Cadre, en suivant la progression du niveau intermédiaire (B1) au niveau avancé (C2).
La langue du tourisme et de l'entreprise. Actes du Séminaire International (Monopoli, 25 septembre 2008),
23
33
V. Zotti
File in questo prodotto:
Eventuali allegati, non sono esposti

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11585/63838
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact