Commentaire à l’arrêt de la Cour du 12 juillet 2005 (aff. jointes C-154/04 e C-155/04)