Philosophie d’un siècle qui se désigne par l’image de la lumière et se déclare en sa signification globale à partir de son lexique, la philosophie des Lumières s’impose à la réflexion de Hans Blumenberg comme une référence fondamentale de la pensée moderne et, dans son œuvre, s’articule à plusieurs perspectives d’étude : historique, philosophique et herméneutique. Histoire, philosophie, sémantique, herméneutique et linguistique concourent ainsi pour identifier les images à travers lesquelles, selon Blumenberg, les Lumières traduisent leurs certitudes comme leurs doutes, leurs aspirations comme leurs déceptions, en instaurant dans l’histoire un « style » intellectuel « particulier et distinctif » par rapport au passé. Telles sont les métaphores de la lumière, du livre et du naufrage : « métaphores absolues » de la vérité, de la lisibilité du monde et des risques de l’existence et, en même temps, images centrales de la culture moderne, dont Blumenberg analyse les virages de « signification propre » qui caractérisent la pensée des Lumières comme une philosophie douée d’une orientation spécifique vers l’avenir.

Entre la lumière et l'ombre. Blumenberg interprète de la philosophie des Lumières

SPALLANZANI, MARIAFRANCA
2012

Abstract

Philosophie d’un siècle qui se désigne par l’image de la lumière et se déclare en sa signification globale à partir de son lexique, la philosophie des Lumières s’impose à la réflexion de Hans Blumenberg comme une référence fondamentale de la pensée moderne et, dans son œuvre, s’articule à plusieurs perspectives d’étude : historique, philosophique et herméneutique. Histoire, philosophie, sémantique, herméneutique et linguistique concourent ainsi pour identifier les images à travers lesquelles, selon Blumenberg, les Lumières traduisent leurs certitudes comme leurs doutes, leurs aspirations comme leurs déceptions, en instaurant dans l’histoire un « style » intellectuel « particulier et distinctif » par rapport au passé. Telles sont les métaphores de la lumière, du livre et du naufrage : « métaphores absolues » de la vérité, de la lisibilité du monde et des risques de l’existence et, en même temps, images centrales de la culture moderne, dont Blumenberg analyse les virages de « signification propre » qui caractérisent la pensée des Lumières comme une philosophie douée d’une orientation spécifique vers l’avenir.
REVUE DE MÉTAPHYSIQUE ET DE MORALE
M. Spallanzani
File in questo prodotto:
Eventuali allegati, non sono esposti

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11585/115140
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus 0
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact