Un certain consensus parmi les chercheurs fait remonter les débuts de la traductologie «scientifique» à la deuxième moitié du siècle dernier. Depuis cette époque, toutefois, la réflexion critique sur la traduction n’a pas touché tous ses domaines de la même façon: beaucoup d’encre a été versée sur la traduction littéraire ou poétique, alors que la traduction pour la scène est restée dans l’ombre pendant plusieurs années. De nos jours, il est possible d’affirmer que la situation est en train de changer et que le nombre d’interventions concernant la traduction théâtrale augmente constamment. La plupart des chercheurs, cependant, ne semble pas avoir remarqué ce changement: la tendance à déplorer une absence d’intérêt pour la matière semble, encore aujourd’hui, assez répandue. Pour sortir de cette impasse relative de la réflexion, il est peut-être nécessaire de faire le point de la situation actuelle: cette étude essaie de fournir un condensé de ce qui a été dit jusqu’à présent sur la traduction théâtrale. Après un rapide survol bibliographique sur le sujet, l’article rassemble et ordonne les principales théories traductologiques formulées au fil du temps, en dépassant la division traditionnelle entre les théories basées sur le texte et les théories basées sur le spectacle pour faire place à une classification quadripartite, organisée autour du concept, introduit par Patrice Pavis, de concrétisation. La dernière partie de l’article, après une discussion sur les différentes stratégies d’utilisation des quatre typologies mises en évidence, fournit de possibles orientations pour la recherche future dans le secteur.

Théâtre et traduction: un aperçu du débat théorique

REGATTIN, FABIO
2004

Abstract

Un certain consensus parmi les chercheurs fait remonter les débuts de la traductologie «scientifique» à la deuxième moitié du siècle dernier. Depuis cette époque, toutefois, la réflexion critique sur la traduction n’a pas touché tous ses domaines de la même façon: beaucoup d’encre a été versée sur la traduction littéraire ou poétique, alors que la traduction pour la scène est restée dans l’ombre pendant plusieurs années. De nos jours, il est possible d’affirmer que la situation est en train de changer et que le nombre d’interventions concernant la traduction théâtrale augmente constamment. La plupart des chercheurs, cependant, ne semble pas avoir remarqué ce changement: la tendance à déplorer une absence d’intérêt pour la matière semble, encore aujourd’hui, assez répandue. Pour sortir de cette impasse relative de la réflexion, il est peut-être nécessaire de faire le point de la situation actuelle: cette étude essaie de fournir un condensé de ce qui a été dit jusqu’à présent sur la traduction théâtrale. Après un rapide survol bibliographique sur le sujet, l’article rassemble et ordonne les principales théories traductologiques formulées au fil du temps, en dépassant la division traditionnelle entre les théories basées sur le texte et les théories basées sur le spectacle pour faire place à une classification quadripartite, organisée autour du concept, introduit par Patrice Pavis, de concrétisation. La dernière partie de l’article, après une discussion sur les différentes stratégies d’utilisation des quatre typologies mises en évidence, fournit de possibles orientations pour la recherche future dans le secteur.
F. Regattin
File in questo prodotto:
Eventuali allegati, non sono esposti

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11585/105495
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact