Prendre la légalité duale au sérieux