La 'première oeuvre' comme preuve d'assimilation de nouveautés artistiques