Entre histoire et fantastique: L'invasion