D'après Max Loreau, le mot paradoxal de Jean Dubuffet selon lequel « l’art est anticulture » ne peut prendre son sens et exprimer toute sa force polémique qu’à condition d’être interprété moins comme « rageuse » profession d’iconoclastie que comme ouverture vers une nouvelle manière d’envisager l’art en tant qu’activité irréductible à la culture et à son ordre ; bref, en tant que production illimitée et non comme un produit fini dont la culture puisse s’emparer et classer une fois pour toute.

ENTRE CULTURE ET SUBVERSION: JEAN DUBUFFET, MAX LOREAU ET L’ART

Campi, R.
2021

Abstract

D'après Max Loreau, le mot paradoxal de Jean Dubuffet selon lequel « l’art est anticulture » ne peut prendre son sens et exprimer toute sa force polémique qu’à condition d’être interprété moins comme « rageuse » profession d’iconoclastie que comme ouverture vers une nouvelle manière d’envisager l’art en tant qu’activité irréductible à la culture et à son ordre ; bref, en tant que production illimitée et non comme un produit fini dont la culture puisse s’emparer et classer une fois pour toute.
L’Europa o la lingua sognata. Studi in onore di Anna Soncini Fratta
197
208
Campi, R.
File in questo prodotto:
Eventuali allegati, non sono esposti

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11585/841194
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact