Introduction, par Andrea Borsari et Manola Antonioli