La constitution de 1958: un modéle pour les institutions italiennes?