Écrire en sabots. André Baillon et la recherche de la simplicité