Une lecture linguistico-anthropologique de la variation