En 1920, André Baillon est à la recherche d’un éditeur. Jean-Richard Bloch vient d’être nommé directeur d’une collection littéraire, les « Prosateurs français contemporains » des éditions Rieder, dont il essaie de composer la première série. La rencontre entre ces deux hommes est décisive. Baillon signe un contrat qui le lie à Rieder pour les années à venir ; Bloch, de son côté, trouve l’auteur-type qui donnera le « la » à sa collection. La correspondance entre Baillon et Bloch ne peut se réduire à l’échange entre un auteur et son éditeur. L’un et l’autre sont écrivains et aussi critiques littéraires : lettre après lettre, ils commentent leurs œuvres mutuelles, ils glosent les textes d’autres romanciers, et leurs écritures « jouent » autour de quelques thèmes donnés. De leurs périphéries respectives (Bruxelles et Poitiers), Baillon et Bloch jettent un regard très personnel sur Paris, centre indiscuté de la vie littéraire, où Rieder a son siège, et où ils se rencontrent de temps en temps. Et c’est tout le bouillonnement de l’univers littéraire et intellectuel français et belge de l’entre-deux-guerres qui émerge de leurs missives, avec ses protagonistes, ses tribunes, ses débats. (4e de couverture)

Correspondance André Baillon - Jean-Richard Bloch (1920-1930)

GNOCCHI, MARIA CHIARA
2009

Abstract

En 1920, André Baillon est à la recherche d’un éditeur. Jean-Richard Bloch vient d’être nommé directeur d’une collection littéraire, les « Prosateurs français contemporains » des éditions Rieder, dont il essaie de composer la première série. La rencontre entre ces deux hommes est décisive. Baillon signe un contrat qui le lie à Rieder pour les années à venir ; Bloch, de son côté, trouve l’auteur-type qui donnera le « la » à sa collection. La correspondance entre Baillon et Bloch ne peut se réduire à l’échange entre un auteur et son éditeur. L’un et l’autre sont écrivains et aussi critiques littéraires : lettre après lettre, ils commentent leurs œuvres mutuelles, ils glosent les textes d’autres romanciers, et leurs écritures « jouent » autour de quelques thèmes donnés. De leurs périphéries respectives (Bruxelles et Poitiers), Baillon et Bloch jettent un regard très personnel sur Paris, centre indiscuté de la vie littéraire, où Rieder a son siège, et où ils se rencontrent de temps en temps. Et c’est tout le bouillonnement de l’univers littéraire et intellectuel français et belge de l’entre-deux-guerres qui émerge de leurs missives, avec ses protagonistes, ses tribunes, ses débats. (4e de couverture)
199
9782355480287
M. C. Gnocchi
File in questo prodotto:
Eventuali allegati, non sono esposti

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11585/101853
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact